A propos de moi

Bonjour,

 

Je m’appelle Rebecca Laï et je suis facilitatrice en Relations Humaines plus précisément en relations professionnelles. J’aurai bientôt 40 ans, mais chut ! Je devine que vous savez être discret 😉

Je suis une passionnée de la vie!
Cela se traduit par la curiosité des autres, de mon environnement, car j’aime découvrir, apprendre, connecter et transmettre. Mais par-dessus tout, j’aime ma liberté. Maman d’un petit garçon, j’ai à cœur d’avoir du temps de qualité pour moi-même et pour mon entourage.

J’ai donc pensé à une solution afin de vous permettre de gagner du temps et ainsi de pouvoir vous consacrer à l’essentiel. Celle-ci comprend un accompagnement dans vos projets RH pour une vie professionnelle épanouissante.

Mes valeurs

Liberté, engagement, honnêteté, éthique, authenticité et discrétion.

Ma promesse

Je suis à votre écoute et je vous promets de faire mon maximum pour trouver une ou des solution(s) à vos besoins.

Mon job

est de vous permettre de gagner du temps en mettant à votre disposition toute mon expérience professionnelle.

Mon approche

Un service sur mesure et flexible selon vos besoins du moment.

Outils

J’utilise les outils du recrutement, du développement personnel et professionnel ainsi que le réseautage.

Mes alliés

La méditation, le yoga, les livres ainsi que mon entourage.

Mon histoire

Je suis passionnée par la vie, les gens, le développement professionnel et personnel qui pour moi sont intimement liés. 

Mon parcours professionnel  

Pour moi, le travail est un élément essentiel dans notre vie, il est un de nos piliers alors autant s’y épanouir et y ÊTRE HEUREUX! 

En 2004, j’ai commencé ma carrière professionnelle en tant que modéliste-styliste (un rêve d’enfant). J’ai eu la chance de travailler pour la plus grande maison de couture de Belgique, mais très vite l’ambiance a changé et mon contrat s’est stoppé.

Très indépendante, j’ai décidé d’utiliser mon bagage et de m’installer à mon compte en tant que modéliste. Mon premier client a été cette maison de couture. A côté de cela, il était aussi normal que je continue à développer mon portefeuille clients. Ce que j’ai fait et je peux dire que mon début d’activité fonctionnait plutôt bien. Cependant, très vite, j’ai été confrontée à la solitude. J’aime communiquer, partager, avoir des contacts et là, je me suis retrouvée seule dans mon atelier. Je n’avais personne à qui parler et personne pour me soutenir dans mon activité. C’est alors que j’ai eu une opportunité en tant que styliste salariée. Après une longue réflexion, je l’ai saisi et ensuite, j’en ai saisie une autre et encore une autre. Finalement, las d’un monde trop superficiel et remplie de déboires, j’ai abandonné mon rêve de carrière dans la mode. 

En 2008, j’ai pris la décision de donner une autre direction à ma vie professionnelle et j’ai repris des cours du soir en Gestion des Ressources Humaines. J’ai choisi ces études, car elles me permettaient de me rendre utile. J’avais de bonnes connaissances dans la législation sociale et le souhait d’en informer les gens. Pour faire ma place dans ce domaine, j’ai combiné mes études avec un travail en tant qu’administrative dans un secrétariat social.  

Une fois mon diplôme en poche, j’ai poursuivi mon aventure et en 2010, j’ai signé un contrat de recruteur dans le secteur de l’intérim. Je peux vous assurer que j’aimais beaucoup mon métier rempli de contacts, de connexions, de challenges et aussi beaucoup (trop) de pressions alors au fil du temps, j’ai fini par détester « le comment » je devais le pratiquer.  Je me remettais sans cesse en question jusqu’au jour où je me suis rendue compte que le problème était que j’avais besoin d’autre chose. Pourtant, je ne me suis pas écoutée, j’étais malheureuse et j’ai continué à ne pas me respecter, j’ai dilapidé mon énergie jusqu’à l’épuisement, le BURNOUT.  

Et là, j’ai compris! Je me suis dit plus jamais ça !
Je me suis demandée quelle image je voulais transmettre à mon fils.
J’ai aussi compris que la solution était en moi et je me suis entourée des meilleures  (mentors, coaches, amis et famille). Je me suis intéressée à plusieurs livres sur le développement personnel, j’ai suivi des groupes Facebook sur le développement personnel et sur le burnout ainsi que des conférences.
C’est ainsi que j’ai appris à m’accepter tel que j’étais, dans toute mon humanité.  

J’ai décidé de vivre ma vie telle que je l’entendais, d’ETRE, d’être libre de mon temps et d’en faire profiter mon entourage en utilisant toutes mes compétences. 

En conclusion 

Vous allez peut-être me demander ce que ces 2 métiers totalement opposés ont en commun?  

Et bien,  j’ai utilisé mes connaissances de styliste pour conseiller les gens en fonction de l’emploi convoité et du 1er entretien, j’ai utilisé ma créativité ainsi que mon sens des couleurs pour créer des supports d’information ludique.

Et j’ai également fait le bilan suivant : 

  • mon métier de modéliste – styliste m’a appris la précisionla rigueur, le sens des couleurs, la créativité
  • mon métier de recruteur m’a appris à mener des entretiens qualitatifsl’écoute, l’organisation, définir les priorités et comment les planifier, la communication, la responsabilité, le sens des affaires, le business, le marketing, l’impact des réseaux sociaux et des contacts.

Aujourd’hui, en tant que Consultante en Relations Humaines, j’ai décidé d’être une ressource pour les entrepreneurs des petites et moyennes entreprises afin de leur permettre de libérer du temps dans le but qu’ils puissent se concentrer sur leurs tâches principales. 

ET  

pour les entrepreneurs indépendants d’être une ressource dans le développement de leur réseau.

Comment? 

En mettant à leur service une boite à outils virtuelle qui contient toute mon histoire de vie professionnelle et personnel en tant que partenaire en Relations Humaines. et chasseuse de talents. 

« Entendre ne veut pas dire écouter car l’ouïe est un sens mais l’écoute est un art! »

Auteur inconnu